Les films traitant de l’anorexie et/ boulimie

Afin de faire connaître et de sensibiliser le grand public aux troubles du comportement alimentaire, certains se sont attelés à la réalisation de films : long métrages, courts métrages, ou films auto-produits sur les réseaux sociaux. Découvrons ensemble différents types de films et examinons les messages et émotions qu’ils permettent de transmettre.

Les films longs métrages qui traitent de l’anorexie et/ou boulimie

Les films long métrage en français portant sur les TCA

  • Le film “je vais bien, ne t’en fais pas” avec Mélanie Laurent et réalisé par Philippe Lioret met en scène une jeune femme de 19 ans qui plonge dans l’anorexie mentale après la disparition brutale de son frère jumeau. Sans nouvelle de lui, la dépression l’envahit et elle ne parvient plus à s’alimenter. Elle doit être hospitalisée car sa vie est en danger du fait de la dénutrition. Le séjour est long et pénible car elle ne cesse de dépérir, malgré les soins constants qu’elle reçoit, rongée par l’inquiétude pour son frère disparu sans laisser de traces.

Découvrez la bande annonce di dessous. Je ne dévoilerai pas l’issue pour ceux qui ne l’auraient pas vu.

  • Polisse, film de Maïween avec Marina Foïs dans la rôle d’une policière souffrant d’anorexie.
  • Black swan, film de Darren Aronofsky dans l’univers des danseuses étoiles. Ce film questionne sur le miroir, comme axe de réflexion entre l’anorexie et la schizophrénie. Retrouvez plus d’informations, d’ordre analytique, dans cet article.
  • L’engrenage de l’anorexie, téléfilm de Tara Miele. Hannah, 17 ans, a tout pour être heureuse, mais se sent mal dans sa peau. Un jour, elle découvre l’existence d’un site Internet qui prône l’anorexie. Créé par une certaine Butterfly Ana, il encourage ses membres à maigrir sans limite et à cacher cette obsession à leur entourage.
    On notera qu’une loi visant à interdire les sites pro ANA a été votée en 2015. Découvrez dans cet article le point de vue de l’Express à ce sujet : il semble que la mesure soit inefficace.
    Selon l’association AFDAS-TCA, la solution réside dans l’établissement d’une passerelle entre les malades et le corps médical. Il faut donner les moyens aux services spécialisés de tendre la main aux personnes souffrant de troubles alimentaires. C’est ce que réclame au président de la République cette pétition (sortie il y a quelques années) de l’AFDAS TCA.
  • The road within, comédie dramatique de Gren Well . Vincent est atteint du syndrome de Gille de la Tourette. Dans une clinique spécialisée, le jeune homme fait la connaissance de Marie, une jeune femme souffrant d’anorexie dont il tombe amoureux.
  • To the bones, film de Marti Noxon. Ellen a 20 ans et souffre d’anorexie. Elle a passé la plus grande partie de sa vie à suivre différents programmes afin de se soigner. Afin de l’aider, sa famille l’envoie dans un centre spécialisé dirigé par un médecin non conventionnel. Surprise par les règles du centre et charmée par son nouvel entourage Ellen va essayer de se reconstruire et de s’accepter.

Les films long métrage en langues étrangères au sujet des troubles du comportement alimentaire

Les films en anglais portant sur les TCA

  • Superstar, the story of Karen Carpenter, film en anglais de Todd haynes. Film très particulier car tourné à l’aide de poupées Barbie, pour évoquer la vie de Karen Carpenter, chanteuse des Carpenters, malheureusement décédée à 32 ans des suites d’une anorexie mentale.
  • L’âme en jeu, film en anglais de Roberto Faenza, basé sur une histoire vraie, sorti en 2004. Printemps 1905, Sabina Spielrein est internée pour hystérie et anorexie par ses parents. Le jeune médecin Carl Gustave Jung décide de prendre en charge la patiente, et d’expérimenter sur elle une nouvelle méthode révélée par un certain Sigmund Freud: la psychanalyse.
    De cette rencontre naît une histoire bouleversante, faite d’amour et de passion.
  • Thin, film documentaire en anglais de Lauren Greenfield. Agacée par les films à sensation sur les troubles du comportement alimentaire, Lauren a réalisé ce documentaire qui suit le combat de plusieurs femmes atteintes de TCA (anorexie, boulimie…), dans une logique de compréhension et de recherche de solutions. Ce documentaire montre que les éléments déclencheurs sont variables même s’il subsiste certaines constantes ( refus de grandir, conflits familiaux, abus sexuels…). Enfin le documentaire rappelle que les TCA et notamment l’anorexie mentale ( insidieusement reliée à la boulimie, les deux pouvant se succéder régulièrement de manière cyclique) ne se définit pas uniquement par la maigreur (en effet, la plupart des reportages consacrés à ce sujet apparemment tabou décrivent souvent une personne anorexique par son aspect cadavérique).
Documentaire de 2006, en anglais, sous titré en anglais

Feed, un film de Troian Bellisario, quasi autobiographique. La jeune femme a révélé au grand public que pendant sa jeunesse, elle s’est plongée dans une quête de perfection qui s’est soldée par de l’anorexie. Elle cite :

“Je gardais tous mes sentiments à l’intérieur, et cela s’est transformé en une attitude auto-destructrice. Je me suis longtemps privée de nourriture.”

Troian Bellisario

J’en parle aussi dans mon article “les célébrités ayant souffert de troubles du comportement alimentaire“.

  • My skinny sister, film en anglais de Sanna Lenken. Stella, 12 ans, voudrait ressembler à sa grande soeur Katja que tout le monde admire. Mais celle-ci cache un trouble du comportement alimentaire que Stella va découvrir et qui va bouleverser leur complicité.

les films en italien, et espagnol au sujet des TCA

  • La solitude des nombres premiers, film en italien, de Saverio Costanzo. Saverio Costanzo a réalisé (d’après le roman éponyme de paolo Giordano) un film dense et riche qui plonge au plus profond des traumatismes de l’enfance liés à la famille, à la pression terrible que (consciemment ou pas) elle exerce sur de jeunes êtres.
  • Abzurdah, film en espagnol de Daniela Giggi de 2015. Le film est l’adaptation du roman autobiographique de Cielo Latini. Une adolescente désemparée rencontre sur internet un homme plus âgé dont elle s’éprend. Obsédée par lui, elle sombre dans l’anorexie.

Les films courts métrages à propos d’anorexie et/ou de boulimie

  • Dans la série “En thérapie” :
    Dans cette série fiction de 2020 d’Olivier Nakache et Eric Toledano, on peut voir dans cet épisode (vers 09’55) cette jeune femme qui évoque ses troubles alimentaires et son épisode d’anorexie mentale après la mort de son père à 13 ans. Ensuite, son psychanalyste attribue les turbulences qu’elle rencontre dans son couple aux stratégies de protection inconscientes qu’elle a mises en place après avoir tant souffert de la mort de son père.
  • Mon amie anémone, court métrage étudiant québécois de Solène Côté
Mon amie Anémone, court métrage

Voici une note de la réalisatrice après la sortie de la vidéo :
“Je ne m’attendais pas à ce que cette vidéo fasse autant de vues, donc je tiens à mettre quelque chose au clair. Il s’agit là d’un projet assez ancien, et qui plus est, un projet étudiant de secondaire (je n’avais donc à l’époque absolument pas les connaissances cinématographiques nécessaires requises pour la création d’un bon court-métrage, surtout sur un sujet aussi sensible). {…} Je me rends compte avec du recul que l’élément déclencheur était très mal amené. Mon but était de montrer que la maladie déforme les propos des gens dans la tête de l’héroïne, mais je n’y suis, semble-t-il, pas vraiment arrivée, et à présent, je comprends que ma scène était mal construite puisqu’elle semble indiquer que les amis de l’héroïne sont la cause de sa maladie (ce qui n’est absolument pas le message que je souhaitais faire passer, et je m’en excuse énormément). Bref, encore désolée de la piètre qualité de certains passages, mais gardez en tête que la vidéo a été produite dans un cadre scolaire, par des étudiants de 15 à 17 ans. Merci beaucoup!”

  • Sacha, de Emilie Bellina Richard, court métrage d’une vingtaine de minutes. Ensuite, Emilie réalise un deuxième court métrage “comme une plume“, sur la même histoire mais en changeant de perspective : les TCA sont vus et vécus du côté des proches .
    A travers ces deux courts métrages, on appréhende la douleur, la détresse, l’isolement du malade, ainsi que le désarroi et les difficultés des proches pour comprendre et aider les malades.
    Si vous souhaitez commander ses films, vous pouvez visiter sa page Facebook ici et obtenir l’adresse mail pour commander.

Les films auto-produits et publiés sur les réseaux sociaux, au sujet de TCA

Film de Manon Bazin
  • Manon explique très bien que le corps a parlé ainsi (par l’anorexie) pour exprimer une profonde souffrance interne. Elle n’a jamais eu envie de maigrir. Son hospitalisation en psychiatrie s’est mal passée. Au paroxysme de la maladie, elle ne pouvait quasiment plus parler, n’entendait plus que des bruits très lointains, ne pouvait plus ni boire ni manger. Elle évoque la dangerosité des laxatifs. Après l’anorexie, elle a souffert de boulimie, ce qui a été une grande souffrance psychique. En 2020, Manon a guéri de ses TCA , a repris goût à la vie et a retrouvé confiance en elle.
témoignage de Marine Noiret auprès de Doctissimo
  • Petit film réalisé par Doctissimo, recueillant le témoignage de Marine Noret. Après une rupture amoureuse (son petit amie mentionne l’avoir quitté car il avait honte d’elle, la considérant en surpoids). La spirale de l’anorexie commence, encouragée au départ par les compliments des proches. La stratégie d’élimination, les vomissements l’épuisent. L’hématémèse (le fait de vomir du sang) l’inquiètent et elle s’arrête complètement de manger pour ne plus vomir. Elle est dans le déni jusqu’à l’annonce du diagnostic. Entre la vie et la mort à son admission à l’hôpital, elle y reste trois mois. Le personnel soignant, pourtant en service spécialisé, lui assène de manger. Elle se sent isolée, reprend du poids pour pouvoir sortir de cet enfermement. Puis, elle rechute gravement en une semaine, n’ayant pas réellement eu de suivi psychologique. Les mots de sa mère lui font comme un déclic. Elle se débarrasse de sa balance et commence à se battre contre ses TCA.
    Puis, elle passe son baccalauréat en candidate libre puis intègre des études de STAPS.
    Enfin, elle se met au triathlon ce qui accélère sa guérison et l’aide à se reconstruire. A présent, Marine travaille dans l’évènementiel sportif et est préparatrice mentale.
Appel au secours de Rachel début 2015 pour lever des fonds afin d’essayer de la sauver
  • Rachel Farrokh (actrice et coach sportive) atteinte d’anorexie très sévère (pendant 10 ans) lance en 2015 un appel sur Youtube afin de lever des fonds pour le traitement de la dernière chance, tous les traitements antérieurs ayant échoué. Au printemps 2015, elle ne pesait que 18 kilos pour 1mètre70. Aujourd’hui, elle a endossé le rôle de militante pour lutter contre les troubles de l’alimentation et éveiller les consciences sur ce fléau. Elle avait repris 20 kilos 6 mois après cette vidéo et était sur le chemin de la guérison. Elle semble maintenant sortie de son anorexie. Avec son mari, elle a créé un groupe de soutien et d’accompagnement sur sa page facebook.

En conclusion, ces divers formats de films nous font toucher du doigt l’extrême complexité des troubles du comportement alimentaire, et en améliorent la compréhension. Ils contribuent à lever le tabou qui pèse encore sur ces troubles mal compris. Même dans les cas extrêmes, il est possible d’en sortir. Si vous souffrez de TCA, il est important de garder espoir et de s’entourer des bonnes personnes (proches et du domaine médical) qui sauront vous accompagner, vous soutenir, et tenter de comprendre ces maladies qui vous enferment, sans jugements.

Merci de me dire dans les commentaires quel film vous avez trouvé le plus intéressant, ou pertinent à vos yeux et pourquoi.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.