émission Arte : anorexie, quand manger devient un problème

En août 2021, la chaine Arte franco-allemande a diffusé un reportage au sujet de l’anorexie mentale, intitulé “anorexie, quand manger devient un problème”.

Vous retrouverez le lien ci dessous. Cette émission est disponible en replay gratuitement jusqu’au 23 novembre 2021, alors ne tardez pas si vous souhaitez la visionner.

Voici le synopsis succint :

De plus en plus de jeunes s’avèrent obnubilés par leur physique. Cette obsession de l’apparence peut s’accompagner de pathologies graves,
telles que l’anorexie, le trouble alimentaire le plus répandu en Allemagne et en France. Beaucoup ignorent qu’elle est la première cause de décès parmi les affections psychiatriques.

Qu’est-ce qui rend l’anorexie si redoutable ? Tim et Annika racontent leur parcours et leur combat contre la maladie

https://www.arte.tv/fr/videos/093002-010-A/xenius-l-anorexie-quand-manger-devient-un-probleme/

émission Arte anorexie quand manger devient un problème
émission Arte anorexie quand manger devient un problème

Concepts et progrès énoncés dans ce documentaire sur l’anorexie

La perception corporelle

En début d’émission des travaux sont présentés sur la perception du corps :

Où se situe la frontière entre perdre quelques kilos et devenir anorexique ? La frontière est assez floue. Chez les individus souffrant d’anorexie, la perception de leur corps est déformée (dysmorphophobie). Ils ne se rendent pas compte que leur poids est très bas, ou alors ils sont dans le déni.

Le travail sur silhouettes

Un test a pour but de déterminer si l’évaluation d’un corps (silhouettes présentées avec score de 1 à 9) est différent selon que c’est sa tête ou celle d’un autre qui est placée sur le corps. Les psychologues utilisent le concept : deux poids deux mesures : les anorexiques se montrent plus sévères avec les corps qui portent leur tête et les jugent différemment. Pour un individu souffrant d’anorexie, un corps est jugé beaucoup plus négativement lorsqu’il est interprété comme étant le sien. En approche thérapeutique, il s’agit ensuite d’aider le patient à prendre conscience de ce jugement “deux poids, deux mesures” et de tenter de le rendre plus tolérant envers lui même.

Le travail sur photo

En cours d’émission, un autre type de test au sujet de la perception corporelle est présenté : on évalue chez les malades (et en comparaison avec les personnes saines) le temps passé à regarder certaines zones de leur corps sur une photo. Les femmes atteintes de TCA regardent surtout les zones qui leurs déplaisent ; alors que les femmes en bonne santé montrent un schéma plus équilibré. En cours de thérapie, les personnes malades doivent apprendre à faire plus attention aux zones appréciables (et non se focaliser sur les zones qu’elles détestent).

La combinaison en néoprène

Cette matière permet de limiter la dysmorphophobie chez les patients souffrant d’anorexie : grâce au contact avec le Néoprène (et la pression corporelle du vêtement taillé sur mesure), les patients perçoivent mieux leurs corps tel qu’il est réellement. Chez les personnes souffrant d’anorexie, il y a une perturbation du schéma corporel. Le port d’une combinaison en Néoprène contribue à une perception plus juste du corps et facilite la reprise d’un poids santé.

A quoi prêter attention pour traiter l’anorexie

D’après Siljia Vorks, psychologue, il est important de :

  • contribuer à une reprise de poids.
  • trouver avec les patients avec diverses stratégies pour apporter une régulation émotionnelle : il faut que le patient apprenne à gérer ses émotions sans avoir recours à des méthodes auto destructrices (s’affamer, avoir des crises de boulimie…)
  • travailler sur la motivation à se faire suivre
  • travailler sur la perception du corps

Les conséquences sur l’organisme de l’anorexie

Les diverses conséquences d’une insuffisance pondérale sur le long terme sont rappelées :

  • chute de la température corporelle
  • chute de la pression artérielle
  • baisse de la fréquence cardiaque
  • sensibilité accrue au froid
  • lanugo réactionnel (développement d’un duvet de poils sur le corps)
  • équilibre hormonal bouleversé (aménorrhée chez les femmes, absence de désir sexuel chez les hommes)
  • retard ou arrêt de croissance chez les jeunes
  • fragilité osseuse
  • chute des performances cérébrales
  • affaiblissement du système immunitaire
  • désordres électrolytiques (les ions dans le corps, le potassium par exemple) pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque

Les parcours d’Annika et de Tim et leur combat contre l’anorexie

Annika a souffert d’anorexie

Annika, grande sportive pratiquant l’aviron en compétition avec des ambitions importantes, est rentrée a son insu dans les troubles du comportement alimentaire avec des problèmes d’anorexie et de boulimie vomitive. Elle se tourne vers les soins au bout de quelques années de souffrance. La préoccupation excessive de sa silhouette corporelle et de son poids ont débuté avec les remarques de son entraineur, puis cela s’est accentué jusqu’à devenir obsessionnel.

D’après Andreas Schnebel, les TCA commencent chez des individus de plus en plus jeunes et concernent aussi de plus en plus de garçons.

“La drogue douce qui fait plonger les gens dans les TCA, ce sont les régimes”

Andreas Schnebel, psychologue

Ainsi l’anorexie d’une sportive s’est transformée en anorexie mentale plus sévère.

Pour plus d’informations sur l’anorexie dite “athletica”, vous pouvez aussi lire l’article : l’anorexie chez les sportifs

Tim souffrant d’anorexie mentale lors du tournage du documentaire

Tim, âgé de 15 ans, souffre d’anorexie depuis l’âge de treize ans. Le concept présenté ci dessus “de deux poids deux mesures” est aussi appréhendé en thérapie avec Tim. Il confie à sa thérapeute qu’il se voit plus gros dans le miroir et que son image de lui est déformée. Le fait d’être avec d’autres personnes qui souffrent du même trouble le rassure en quelque sorte et lui montre qu’il n’est pas le seul à souffrir d’anorexie.

Encore dans la maladie, Tim ressent qu’avoir ce corps est le seul moyen de sortir du lot, et confie qu’il se sent mieux comme cela, plus maigre. Tim ne pourra regagner sa famille pour l’année scolaire du brevet des collèges, son état clinique nécessitant qu’il reste hospitalisé.

Les journalistes ont pris des nouvelles de Tim juste avant la diffusion de l’émission : Tim a pu finalement passer son brevet, puis à 18 ans il est parti suivre une formation de maquilleur à New York.

Si vous souhaitez consulter d’autres informations concernant l’anorexie masculine, je vous invite à lire l’article : “l’anorexie mentale masculine”

Les journalistes concluent leur émission par la victoire de Tim sur cette maladie et le fait qu’il est possible d’en venir à bout. L’anorexie mentale doit être prise au sérieux car peut entrainer le décès. Se rapprocher de professionnels est primordial, il ne faut pas rester seul avec son trouble alimentaire.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sans doute aussi l’article : “documentaire Arte Chère anorexie de Judith Du Pasquier”

Si vous avez aimé cet article, partagez le.

Vous pouvez aussi faire part de vos réactions et remarques en commentaires sous cet article.

Et pour ne manquer aucun article, abonnez vous à la newsletter, c’est par  🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires sur « émission Arte : anorexie, quand manger devient un problème »

  1. Bonjour, Merci pour cet article très instructif. Je vais aller voir le reportage d’Arte…

  2. Excellent résumé sur un sujet passionnant. C’est incroyable, ce que notre tête nous amène à percevoir. Bravo et merci pour ce décryptage accessible et instructif !

  3. Un article bien complet sur un sujet dont on ne mesure pas (je pense) la gravité tant qu’on y a pas été confronté(e). Après tout manger est à la portée de tout le monde… sauf qu’on ne mesure pas la puissance (destructrice dans ce cas) de l’aspect psychologique du mal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.