Enfance et valeur affective de la nourriture avec le dessin animé la “Chouette en toque”

La prise alimentaire va bien au delà du fait de couvrir des besoins nutritionnels.

L’alimentation et le fait de se nourrir mettent en jeu nos besoins sensitifs, ont une fonction relationnelle, parfois même hiérarchique, et aussi, et c’est l’objet de cet article, nos besoins affectifs et émotionnels.

Voici cinq contes gourmands que la Chouette « en toque » a mitonnés avec la magie du cinéma d’animation.

Elle aborde avec humour la chaîne alimentaire, invite les enfants à la pâtisserie et évoque la valeur affective de notre nourriture.

Dans ce programme (film sorti en 2020, durée 52 minutes), La Chouette du cinéma présente l’adaptation d’un conte japonais burlesque et enchante une chanson populaire vieille de cent cinquante ans ! En plus des cinq fruits et légumes par jour, voici cinq contes gourmands que la Chouette « en toque » a mitonnés avec la magie du cinéma d’animation.

Conte N°1 : La petite grenouille à grande bouche


Une petite grenouille curieuse et gourmande part faire un tour sur la berge à la recherche de mets nouveaux. Elle rencontre sur le chemin les animaux de sa contrée, taupe, lapin, cerf, souris… et leur demande de quoi ils se nourrissent. Mais… que mangent le héron, le renard et le serpent ?

Movie pictures La Chouette en toque

Conte N°2 : Le petit poussin roux


Une bonne odeur de gâteaux se répand dans toute la basse-cour. Alléché, le gourmand petit poussin roux décide de préparer lui aussi de délicieux muffins grâce à la recette que lui donne la fermière.

Movie pictures La Chouette en toque

Conte N°3 : La cerise sur le gâteau


Un jeune prince souffre du foie. Un étrange docteur lui conseille d’aller puiser chaque jour un verre d’eau à la source des singes. Mais cette source est à mille lieues du palais, et le prince doit s’y rendre à pied, faute de quoi, son effet magique disparaîtra…

Movie pictures La Chouette en toque

Conte N°4 : L’ours qui avala une mouche


Un ours dort tranquillement dans la forêt quand il avale une mouche. Celle-ci bourdonne dans son ventre. C’est insupportable ! Sur les conseils d’un écureuil, il avale une grenouille… qui coasse ; puis une couleuvre… qui chatouille ; une aigrette qui picote… Jusqu’où devra-t-il aller pour arrêter ce supplice ?

Movie pictures La Chouette en toque

Conte N°5 : Dame tartine aux fruits


Au pays de Dame Tartine, tout le monde le sait, la maison est de beurre frais, et le lit de biscuits. Vous savez aussi qu’elle épouse Monsieur Gimblette coiffé d’un chapeau de galette. Mais connaissez-vous la suite ?

 

Movie pictures La Chouette en toque

Et si vous êtes déjà adulte, vous vous délecterez aussi certainement de cet adorable film d’animation. De quoi vous replonger dans vos souvenirs d’enfance.

Avec leurs dessins très doux et ces animaux qui parlent en articulant bien, ces courts-métrages en 2D et papier découpé instruiront les petits (à partir de 4 ans) tout en les amusant.

D’ailleurs, j’aime beaucoup la façon de conclure son podcast de Morgane Soulier, fondatrice du site Web Feeleat. Elle met l’emphase sur la relation affective que chacun de nous entretient avec l’alimentation :

Chez Feeleat, on est convaincu qu’il y a un lien très fort entre l’alimentation et nos émotions” et elle interroge chaque interlocuteur afin qu’il partage un souvenir culinaire de son enfance qui lui procure une émotion particulière. Voici quelques réponses : chez Vincent Dodin (psychiatre) il s’agit du gâteau de semoule. Pour Nicolas Cloiseau (chef chocolatier de la maison du chocolat), c’est le pain grillé avec des carrés de chocolat dessus.

Et vous quel est votre souvenir culinaire d’enfance qui vous procure une émotion particulière ?

Si vous avez aimé cet article, partagez le 🙂

Et pour ne manquer aucun article, abonnez vous à la newsletter, c’est par 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires sur « Enfance et valeur affective de la nourriture avec le dessin animé la “Chouette en toque” »

  1. Merci pour cet article c’est vrai que les émotions et la nourriture sont liées ! et quand tu poses la question quel est votre souvenir de plat d’enfant ? ça fonctionne 🤣

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire 🙂 Et, Quel est votre plat “doudou” d’enfance ?

  2. Ma mère faisait tous les dimanches un savarin à l’orange ou au citron. Pour elle, le dimanche devait être marqué d’une manière spéciale. D’une famille pauvre, c’était le seul jour où nous mangions un dessert. Le dimanche est resté pour moi un jour important

    1. Je vous remercie Anne pour ce partage. J’imagine que le dimanche reste donc le jour spécial de l’enfance associé au réconfortant et savoureux savarin.:-)

  3. Ton article est très intéressant. Je découvre et j’aime beaucoup cette petite chouette et ses contes gourmands 🙂. Mon souvenir : les tartines au pâté que me préparait ma mamie ☺️. Comme ça fait du bien d’y penser. Un sacré bond dans le temps ! Merci 🙏

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.