Recette Lasagne della Mamma

Afin de vaincre les troubles du comportement alimentaire, dont l’anorexie, un axe thérapeutique consiste à cuisiner des plats sollicitant de nombreux sens (odorat, vision, toucher, et bien sur goût). Parce que cuisiner maison, en limitant voire en éliminant les plats transformés, conduit probablement sur le bon chemin, celui de la guérison!

Des ateliers de Cuisine thérapie sont maintenant très souvent proposés dans plusieurs hôpitaux et ceci dans plusieurs indications, dont les troubles du comportement alimentaire. 

Découvrez cette authentique recette de Lasagne della Mamma, comme si vous y étiez !

Cuisiner en conscience, partager avec amour, et déguster avec délectation

Les ingrédients

Pour 6 personnes

Ingrédients pour le ragoût

300 grammes de viande porc hachée

300 grammes de viande bœuf hachée

1 carotte 1 oignon blanc

1 branche céleri

50 grammes de beurre

150 grammes de parmesan

300 grammes de sauce tomate

20 cl de vin rouge

Ingrédients pour la béchamel

50 cl de lait

50 grammes de beurre

60 grammes de farine

Noix de muscade

Pour la Pasta

10 œufs

1 kg de farine

50 grammes d’huile d’olive

Sel

La recette

Préparation

Hâcher finement les légumes, mettre dans une casserole avec le beurre et faire suer.

Ajouter les deux viandes, laisser rôtir 3 à 4 minutes et mouiller avec le vin rouge.

Laisser évaporer pendant 5 minutes à feu vif et ajouter la sauce tomate. Baisser le feu au plus bas et laisser mijoter durant 3 heures.

Dans une casserole, porter à ébullition le lait avec la noix de muscade et la beurre. A l’aide d’un fouet, mélanger et ajouter la farine. Laisser épaissir entre 5 à 10 minutes à feu doux. Réserver en attendant que le ragoût soit prêt.

Entre temps, lancer la Pasta. Mélanger tous les ingrédients. pétrir jusqu’à obtention d’un appareil lisse avec une bonne résistance à la pression (idéalement, préparer la veille et étaler le lendemain). Etaler la pâte au plus fin possible (laminoir à Pasta si vous avez !). Dès que le ragoût est prêt, le mélanger à la béchamel.

Montage

Commencer avec le ragoût, une couche pâtes, ragoût, parmesan, pâtes, ragoût, parmesan… jusqu’à 5 étages au minimum.

Mettre au four à 170 °C pendant 45 minutes couvert d’une feuille d’aluminium.

Servir et régalez vous !

Les bienfaits

Les bienfaits de la viande de boeuf et de porc

Le bœuf est une viande rouge nutritive pouvant faire partie d’une alimentation saine (en la choisissant de bonne qualité, et à consommer modérément). Il contient des vitamines (particulièrement des vitamines du groupe B) et plusieurs minéraux présents en grande quantité (sélénium, zinc, fer, cuivre). La cuisson au four, les rôtis ou les mijotés est idéale pour le bœuf.

La viande porcine dispose d’une quantité appréciable de protéines de bonne qualité. Elle se compose en moyenne de 16 % de protéines qui contiennent tous les acides aminés, dont les acides aminés essentiels que l’organisme ne peut pas synthétiser.  Il est également riche en zinc, en sélénium et en vitamines du groupe B, spécialement la vitamine B1 (thiamine) dont les taux surpassent ceux des autres viandes. Sa teneur en gras varie en fonction de la coupe, mais généralement, le porc est considéré comme une viande maigre. Il a des teneurs relativement importantes en acides gras essentiels dont l’acide linoléique et l’acide alpha-linolénique (oméga-3). Ces éléments confèrent à cette viande des qualités nutritionnelles intéressantes

Les vertus des oeufs

Le jaune d’œuf est une excellente source de protéines. Celles-ci contiennent tous les acides aminés essentiels ( ne pouvant être synthétisés par l’organisme) dont la lysine et la méthionine

L’œuf contient aussi de nombreuses vitamines : la vitamine A, D et E mais aussi les vitamines B (B2, B5, B9 ou folates, B12). 

Les oligoéléments et minéraux suivants sont aussi présents : le sélénium, le phosphore, le zinc, le sodium et le potassium.

Les œufs renferment des triglycérides, des phospholipides et du cholestérol.
Un œuf apporte environ 300mg de cholestérol par jour, ce qui correspond à l’apport nutritionnel conseillé par jour. le cholestérol alimentaire n’est absorbé qu’à hauteur de 25 % par l’intestin. Le reste de cholestérol de l’organisme provient du foie.

Enfin, le jaune contient deux antioxydants issus de la famille des caroténoïdes : la lutéine et la xéaxanthine (responsables de la couleur jaune). Elles protègent les yeux du vieillissement. Le jaune est une bonne source de choline, qui intervient dans le développement et le fonctionnement du cerveau.

Les bénéfices de la Pasta

La pâte avec comme ingrédient majeur la farine représente un apport de glucides, de protéines et minéraux dans ce plat. Vous pouvez choisir le degré de raffinage de la farine utilisée selon vos envies, et votre condition intestinale. Le degré de raffinage va de 45 à 150. Plus ce nombre est petit, plus la farine est raffinée, blanche et riche en glucides mais pauvre en fibres, vitamines et minéraux. Plus il est grand, plus la farine est sombre et riche en fibres et minéraux et plus la pâte sera dite complète (l’assimilation sera plus progressive qu’avec la farine blanche).
Vous pouvez choisir aussi la source de la farine. La plus utilisée est la farine de blé, et celle recommandée pour la Pasta (mais rien ne vous empêche de tester un mélange de divers farines). Le blé est riche en fibres et vitamines du groupe B, source de fer, vitamine E et anti-oxydants. Pour en savoir plus, c’est par ici. En résumé, le blé est un féculent, utile à intégrer dans une alimentation équilibrée et variée. Le blé est une bonne source d’énergie, une mine de vitamines du groupe B, une source d’oligo-éléments

Bénéfices de l’huile d’olive, du parmesan, de la noix de muscade

 L’huile d’olive composant important du régime méditérannéen ou crétois, a une action de prévention des maladies cardio vasculaires grâce à ces acides gras mono et poly insaturés, aide à lutter contre l’hypertension artérielle ou l’excès de cholestérol. La vitamine E et les polyphénols (ayant des effets antioxydants) qu’elle renferme aide dans la prévention des cancers en limitant le vieillissement cellulaire.

Le parmesan contient de la glutamine, un “calmant” des voies nerveuses et de la tyrosine utile lors d’anxiété ou de dépression.

Quant à la noix de muscade, c’est une épice à saveur chaude et à utiliser en petite quantité. Elle facilite la digestion. De plus, elle a des propriétés anti douleur, anti inflammatoire et antiseptique. Enfin, elle est riche en calcium et en oligo-éléments.

Souvenez-vous : une alimentation saine et décomplexée est un des piliers de votre santé! Bonne dégustation!

Si vous avez aimé cette recette, partagez la !

J’ai décidé de mettre dans mon article la photo de la réalisation d’un des lecteurs, voire une mozaïque de photos. Alors partagez votre réalisation sur ma page Facebook : desanorexie

Source :
1/recette partagée par le château des Pocards
2/Farine : laquelle choisir et pour quel usage ? (doctissimo.fr)
3/Le blé, un incontournable de notre alimentation ? (passeportsante.net)
4/Le Porc – Bienfaits, cuisson, propriétés gustatives, meilleures pièces (passeportsante.net)
5/Bœuf : tout savoir sur cette viande calorique (passeportsante.net)

Image par RitaE de Pixabay

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.