L’hypnose dans la prise en charge d’un trouble du comportement alimentaire

Les troubles du comportement alimentaires, une fois installés, sont des maladies complexes qui nécessitent une prise en charge holistique de l’individu et multi -modale. On parle aussi de soins pluri-disciplinaires.

En effet ces troubles affectent le corps, impliquent des mécanismes émotionnels puissants et aussi des phénomènes cognitifs, et des croyances. La prise en charge se doit donc d’être somatique (corporelle), nutritionnelle, émotionnelle et cognitive.

L’inconscient peut jouer un rôle majeur chez certains patients, selon les traumatismes vécus et parfois enfouis, refoulés. La personne n’y a plus accès. L’hypnose peut donc participer à la thérapie et la guérison de certaines personnes souffrant de troubles alimentaires. Elle va agir sur les aspects émotionnels et cognitifs.

Dans cet article, nous allons voir en quoi consiste l’hypnose. Puis nous examinerons des témoignages et des séances concrètes. Enfin, nous décortiquerons les mécanismes impliqués dans la réussite de cette pratique.

En quoi consiste l’hypnose

Le travail en hypnose consiste à aider avec bienveillance à décrocher l’émotion des faits, et à changer de point de vue systématiquement. Il s’agit de regarder la maladie ou le traumatisme autrement. Parfois même il s’agit de faire remonter un traumatisme enfoui dans l’inconscient pour ensuite parvenir à purger l’organisme de ce traumatisme.

Une séance d’hypnose commence avec la problématique de la personne qui doit trouver clairement un objectif, pour l’amener à conscientiser qu’elle a en elle toutes les ressources pour y arriver.

L’hypnose peut être utile dès qu’il y a un blocage chez une personne. Les blocages peuvent être : un blocage pour dormir, un blocage alimentaire, un blocage qui génère des angoisses… Quelque soit la chose que l’on ne peut pas arrêter de faire (compulsions), ou au contraire réussir à faire (blocages), l’hypnose peut aider.

Chacun d’entre nous a des ressources intérieures, auxquelles il n’a pas accès car elles sont inconscientes. L’hypnose permet d’accéder à ses ressources afin de s’aider soi même et se libérer de ce qui l’entrave, se libérer de ses freins et croyances limitantes. L’hypnothérapeute doit donc parvenir à faire trouver cet état d’hypnose chez le patient afin qu’il prenne conscience de ses possibilités. On ne s’étend pas tant sur les problèmes mais sur l’objectif de la personne, ses souhaits profonds. L’hypnose peut passer par un état où l’on ferme les yeux, mais aussi simplement par une conversation. Il n’y a pas de perte de contrôle dans l’état d’hypnose. La personne au contraire, reprend le contrôle normal de sa vie.

Témoignages de patients et séances d’hypnose

Une séance dure entre 1 h et une heure et demi. Le thérapeute prend le temps d’expliquer au patient ce qu’est l’hypnose : le fonctionnement du disque dur du cerveau et la part de l’imaginaire. l’hypnose va déclencher par l’imaginaire des modifications de comportement. Un phénomène de répétition est nécessaire sur 21 jours. Concentré sur sa respiration et sur la voix du thérapeute, la personne imagine les différents aspects proposés sur une situation donnée. Le thérapeute suggère de visualiser la réalité sous un autre angle. La séance se termine par une ou plusieurs profondes inspirations et la reconnexion à l’instant présent. Les patients ressentent en général un sentiment de paix et un regain de force intérieure.

Une séance pour retrouver confiance en soi

Séance d’hypnose pour gérer une crise de boulimie

Le point de vue de l’hypnothérapeute spécialisée dans les TCA

L’idée de cette vidéo est de vous communiquer que l’hypnothérapeute ne prend pas le contrôle de la personne qu’il traite. Ce professionnel doit savoir s’adapter au patient pour utiliser correctement l’outil. Il faut aussi la coopération de la personne, l’adhésion à la séance. Le thérapeute travaille sur la ou les sources du TCA.

Voici une dernière vidéo d’une séance pour « changer son rapport à la nourriture ».

Les mécanismes impliqués lors d’hypnose

Par exemple lors de troubles du comportement alimentaire, la croyance limitante de la non possibilité de guérir, empêche les personnes de guérir. Il s’agit de faire se questionner la personne : qu’est ce que la personne pense du fait qu’elle n’arrive pas à guérir ? Que signifie un trouble alimentaire pour cette personne ? La croyance va être aussi à l’origine de nos émotions.

Certaines croyances limitantes vont vraiment diminuer l’estime de soi. Voici 4 exemples de croyances limitantes : « ce n’est pas possible », « je ne suis pas capable », « je ne le mérite pas » et « c’est de ma faute ».
Or, l’état d’esprit et les croyances peuvent se changer.

Il y a toujours une cohérence lorsqu’un individu adopte un comportement à problème. Il s’agit de réconcilier les deux parties de la personne qui s’opposent. On donne la parole à chaque partie de l’être, à ses valeurs et examine leurs buts respectifs. Réconcilier ces parties, c’est leur permettre de fonctionner ensemble et ne pas se détruire l’une l’autre.

Sur le plan de l’évolution, l’homme a tendance à focaliser sur les éléments négatifs que positifs dans sa vie, pour une question de survie. Les temps préhistoriques étant loin et les dangers de mort moins présents, l’homme peut aussi saisir le pouvoir de réaliser et donner de l’importance aux choses positives. On récupère le pouvoir conscient sur l’émotion et ainsi on peut changer l’effet de l’émotion. L’hypnothérapie peut donc aider la personne à se libérer de ses prisons mentales.

En conclusion, l’hypnothérapie fait partie de la boite à outils d’une prise en charge de troubles du comportements alimentaire, qui se doit d’être intégrative et holistique. Le conseil est de consulter un hypnothérapeute compétent c’est à dire formé dans la gestion et compréhension des troubles alimentaires, qui restent très complexes pour les personnes non informées.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.