Cuisine-thérapie : curry de poireaux

Afin de vaincre les troubles du comportement alimentaire, dont l’anorexie, un axe thérapeutique consiste à cuisiner des plats sollicitant de nombreux sens (odorat, vision, toucher, et bien sur goût). Parce que cuisiner maison, en limitant voire en éliminant les plats transformés, conduit probablement sur le bon chemin, celui de la guérison!

Des ateliers de Cuisine thérapie sont maintenant très souvent proposés dans plusieurs hôpitaux et ceci dans plusieurs indications, dont les troubles du comportement alimentaire. 

Pas envie de grande cuisine mais envie de saveurs d’ailleurs ? Ce curry est fait pour vous ! quatre ingrédients principaux pour 25 minutes de préparation tout compris, il ne faut pas se priver ! Allons en cuisine-thérapie !

Les ingrédients

15 ml d’huile d’olive

1/2 oignon

4 poireaux

200 grammes de pommes de terre

20 cl de crème de coco

1 cuillère à soupe de curry

350 grammes de riz basmati

La recette

Emincer l’oignon. Laver les poireaux et couper les en rondelles. Peler les pommes de terre et couper les en morceaux.

Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse. Ajouter l’oignon, faire cuire 2 minutes. Ajouter les poireaux et les pommes de terre, mouiller à hauteur.

Saler, poivrer, porter à ébullition, couvrir, cuire 15 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites.

Pendant ce temps, cuire le riz selon les indications du paquet.

Ajouter la crème de coco et le curry dans la sauteuse. mélanger et cuire 5 minutes.

Servir le riz avec le curry. Déguster en conscience !

Les bienfaits

Les bénéfices du poireaux

Le poireau est riche en eau. Il participe à nos besoins hydriques journaliers. Riche en potassium et pauvre en sodium, le poireau a effet diurétique. Par ailleurs, le poireau est riche en fibres qui vont permettre de stimuler et régulariser le transit intestinal.

Le poireau est source de vitamine C qui permet la stimulation du système immunitaire. Il participe à la formation du collagène et au bon fonctionnement du système nerveux, et stimule l’absorption du fer.
Il contient des composés sulfurés et des antioxydants qui entrent en jeu dans la prévention de certains cancers. 

Le poireau est source de vitamine B6. Celle-ci est utile dans le fonctionnement du système nerveux, contribue à la synthèse de protéines, la formation des globules rouges et la réduction de la fatigue.

Source de vitamine B9, il assure le renouvellement cellulaire, est très intéressant pour les femmes enceintes pour le développement du fœtus, et chez les enfants en croissance, ainsi que pour les personnes convalescentes.

Les bienfaits des pommes de terre et du riz

La pomme de terre

La pomme de terre est considéré comme un féculent. Elle est devenue le légume préféré des français. C’est une source d’antioxydants (flavonoïdes, acide phénolique et vitamine C) qui protègent l’organisme de l’attaque des radicaux libres.

Elle est source de glucides de par l’amidon qu’elle contient. Une partie de cet amidon est non digéré. Ceci aurait un effet bénéfique sur les lipides sanguins.

Enfin, elle contient du potassium et des oligo-éléments (fer et cuivre).

La pomme de terre contient des fibres. Celles ci permettent de réguler le transit en prévenant la constipation, préviennent le cancer du colon, les maladies cardio-vasculaires et la survenue du diabète de type 2.

La lectine qu’elle renferme, un type de protéine végétale, inhibe la croissance des cellules cancéreuses.

Le riz

Le riz est une céréale. Il renferme des anti-oxydants dans le son de riz (l’enveloppe) qui protègent les cellules des effets nocifs des radicaux libres. Plus l’enveloppe du riz est foncée, et plus il y a d’anti-oxydants. Ceux ci luttent contre le vieillissement et préviennent les cancers. Les lectines (protéines) contenues dans le riz préviennent elles aussi les cancers.

Le riz est source de phosphore, minéral fondamental qui intervient dans la santé osseuse et celle des dents. Ce minéral contribue aussi à la régénération tissulaire ainsi qu’à la régulation du pH sanguin.

Mélange de différentes variétés de riz

Le riz contient du magnésium, en particulier le riz brun. Ce minéral a plusieurs rôles clés dans l’organisme : développement osseux, réactions enzymatiques, contraction musculaire, métabolisme énergétique et transmission de l’influx nerveux.

Il renferme d’autres oligo-éléments, en particulier le riz brun, dont le manganèse et le sélénium.

Enfin, il contient les vitamines B1, B3, B5 et B6, importantes dans le bon fonctionnement du système nerveux, du système immunitaire et participent à la fabrication des globules rouges (B6 et B5 dans l’hémoglobine)

Les bienfaits de la noix de coco

La moitié des acides gras de la noix coco est représentée par l‘acide laurique, acide gras à chaine moyenne bénéfique (en quantité modérée) car plus facilement utilisé par le corps humain.

Elle contient des anti-oxydants et vitamine E, réduisant les risques cardio vasculaires.

La noix de coco est source de fer, manganèse, cuivre, phosphore, de magnésium, de potassium, de Zinc, de la vitamine B6 et B3.
La noix de coco contient des fibres qui régularisent le transit et protège des cancers.
Enfin, elle contient de la vitamine B9 contribuant à la synthèse de l’ADN, l’ARN et participant au fonctionnement du système nerveux et immunitaire.

Les protéines végétales contenues dans la noix de coco ont un effet régulateur des lipides sanguins et cholestérol.

Les vertus de l’huile d’olive, de l’oignon et du curry

L’huile d’olive composant important du régime méditerranéen ou crétois, a une action de prévention des maladies cardio vasculaires grâce à ces acides gras mono et poly insaturés. Elle aide à lutter contre l’hypertension artérielle ou l’excès de cholestérol. La vitamine E et les polyphénols (ayant des effets antioxydants) qu’elle renferme prévient les cancers et limitent le vieillissement cellulaire.

L’oignon contient de nombreux anti-oxydants :  vitamine C, vitamine A, du sélénium, quercétine (qui diminue aussi la pression artérielle) et anthocyanes. Il est riche en fibres ce qui stimule et facilite la digestion.
L’oignon évite la formation éventuelle de caillots sanguins. Elle protège des risques d’obstruction des vaisseaux et de thrombose.
De plus, il apporte des polyphénols dans notre corps. Ceux ci empêcheraient la croissance de cellules cancéreuses.
L’oignon nous apporte du phosphore, du fer et de la vitamine E. Ce qui aide à régénérer les globules rouges. Enfin il contient du manganèse et de l’acide folique qui contribue à une bonne croissance fœtale lors d’une grossesse.

Le curry est un mélange d’épices. On peut y trouver en proportions variables selon les currys : cardamone, gingembre, coriandre, ail, oignon, piment, clou de girofle ou curcuma Ainsi, ses vertus sont diverses. Il lutte notamment contre l’insomnie, la constipation, le ballonnement et les rhumatismes. De plus, les indiens l’utilisent lors de fièvre, mal de foie, problèmes intestinaux et rénaux ou encore des maladies du cerveau.

Souvenez-vous : une alimentation saine, variée et décomplexée est un des piliers de votre santé! Bonne dégustation!

Si vous avez aimé cette recette simple et rapide, merci de commenter et de partager !  ♥

sources :

1/La pomme de terre : caractéristiques, bienfaits de ce féculent (passeportsante.net)
2/La noix de coco : tous ses bienfaits santé (passeportsante.net)
3/10 vertus santé insoupçonnées de l’oignon : Femme Actuelle Le MAG

Image riz par pasrasaa de Pixabay

Image poireau par jacqueline macou de Pixabay

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire sur « Cuisine-thérapie : curry de poireaux »

  1. je m’attendais à une simple recette mais en fait il y a beaucoup plus que cela, une mine d’informations pour savoir en détail les principaux aliments qu’on met dans nos assiettes. merci pour ce grand travail de collecte d’informations utiles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.