Quand les journaux sensibilisent autour des TCA

Les troubles de comportement alimentaire ou TCA, dits aussi troubles des conduites alimentaires, concerneraient environ 1 million de personnes rien qu’en France. La moitié ne serait pas dépistée ni prise en charge.

Ces troubles que sont l’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie pour les plus connus, méritent d’être abordés plus largement dans la presse et les journaux afin de sensibiliser la population.

Ils peuvent des répercussions corporelles et psychiques graves, pouvant parfois conduire au décès. Il s’agit de la deuxième cause de décès chez les jeunes de 14-24 ans, après les accidents de la route.

Voici dans cet article, deux journaux qui en parlent en 2021, d’autant plus que les mesures sanitaires liées à la COVID 2019, accentuent l’isolement et majorent l’anxiété.

Sensibilisation aux TCA chez les jeunes dans le journal L’actu

En janvier 2021, un article à la Une de l’Actu, journal quotidien dès 13 ans faisait état de “la santé mentale des ados gravement mise à mal” suite à la pandémie. En voici un extrait :

J’ai souligné le paragraphe d’intérêt qui évoque les troubles du comportement alimentaire, à savoir :

Mais comment détecter le mal être chez un ami ou chez un proche ?

“C’est un copain qui ne mangeait pas trop et qui mange encore moins maintenant, … Toute modification du comportement est un signe”, indique le Docteur Delorme

journal l’Actu du samedi 2 janvier 2021

Voyons à présent les messages de sensibilisation du côté des journaux adultes.

Sensibilisation aux TCA par le Journal Le progrès

Le journal Le progrès du 30 mai 2021 publie un article intitulé : “troubles alimentaires, comment nourrir l’estime de soi ?”. Cet article met en avant l’accentuation des troubles (sévérité et fréquence) suite à la crise sanitaire.

Voici l’article en question :

Le deuxième message fort est qu’il faut arrêter les régimes.

A titre indicatif, chez les personnes souffrant d’anorexie mentale, on retrouve parmi les différents facteurs impliqués, la pratique d’un régime dans quasiment 75 % des cas !

Le problème est que chez certaines personnes, ayant des facteurs de risque, le régime tourne mal et la personne se retrouve prise au piège d’un trouble alimentaire.

Enfin, fort heureusement, des associations partout en France s’impliquent afin de mieux entourer les personnes souffrant de troubles des conduites alimentaires.

C’est le cas de l‘association Corps en révolte, basée en région lyonnaise dont voici un flyer proposant des activités afin de sortir les malades de leur isolement, de leur offrir une écoute et un moment de bien être.

En conclusion, il faut saluer l’initiative de ces journaux de parler des TCA et sensibiliser le grand public à propos des troubles du conduites alimentaires, encore mal compris et stigmatisés.

J’espère que d’autres journaux poursuivront dans cette voie en offrant au grand public une information qualitative et bien construite, tout en ayant à cœur d’éviter les titres à sensation.

Les personnes souffrant de TCA ont besoin de considération et de compréhension, et nécessitent des soins multidisciplinaires par des professionnels formés.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires sur « Quand les journaux sensibilisent autour des TCA »

  1. Le confinement à causé beaucoup de dégât finalement. Les TCA sont peu connu, merci pour ton article et ton blog qui aide à comprendre ce mal être.
    Je rejoins ton point de vue, les régimes ne sont pas une bonne chose.

  2. En effet il y a encore beaucoup de travail de sensibilisation à effectuer, auprès du grand public, mais aussi des proches, et parfois même des soignants. Les TCA ne sont pas un choix, ils s’imposent à la personne. Les hôpitaux et les professionnels de santé devraient aussi beaucoup plus communiquer sur l’existence des associations et donner leurs références, car les familles touchées sont dans le désarroi.

  3. Merci pour votre article qui éclaire sur ce problème encore trop sous estimé dans notre société. En espérant que la presse continue sur cette voie, en tous cas merci pour votre blog qui aborde clairement et sans détours cette maladie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.