Mon défi, mes objectifs

A l’instar de Martin Luther King, je fais un rêve : “I have a dream”, un rêve dont je veux qu’il devienne mon défi : le voici, sous forme d’objectifs :

-LA RECONNAISSANCE par  l’explication de la maladie pour une compréhension la plus fine possible (articles en cours de création). Je souhaite que l’anorexie soit mieux reconnue (tous sexes et tous âges confondus). Je souhaite qu’une majorité de personnes extérieures à la maladie  considère les malades avec respect et empathie (pour le moment j’ai le sentiment que c’est plutôt une minorité). L’anorexie semble plutôt  stigmatisée et incomprise le plus souvent.

– DIMINUTION DE L’INCIDENCE : je souhaite que l’incidence de cette maladie (en augmentation dans nos sociétés occidentales notamment) diminue en informant mieux l’ensemble de la population en amont, via des moyens de prévention

-AUGMENTATION DU POURCENTAGE DE GUERISON : je souhaite que le pourcentage de guérison complète de cette maladie progresse et je suis certaine que cela est possible en orientant la prise en charge thérapeutique de façon multimodale et en tenant compte des données récentes des neurosciences.

-SOUTENIR ET ENCOURAGER LA RECHERCHE MEDICALE: je souhaite que la recherche médicale se poursuive activement car la pathogénie ne semble pas complètement élucidée (rôle important de la flore intestinale notamment avec l’implication d’une protéine de stress).

-SOUTIEN AUX FAMILLES, AUX “AIDANTS” : je souhaite que les familles, et les autres aidants soient mieux accompagnés, afin d’aider leur proche malade le plus efficacement possible.

-CONTRIBUER A LA GUERISON D’INDIVIDUS MALADES : j’aimerais que ce site aide de nombreux malades à s’en sortir et à nouveau croquer leur vie à pleines dents !

-EMPECHER LES RECIDIVES de mon fils  et des autres malades : j’espère qu’avec la mise en forme de ce site, je serai mieux armée pour lutter contre les récidives de la maladie de mon fils et d’autres personnes ayant souffert d’anorexie.

 

Cela, je ne peux le faire seule et je veux croire que ce défi ne sera pas qu’un rêve. Je sais que la “formation” des proches du malade qui pourront ainsi soutenir plus efficacement leur proche joue un rôle déterminant dans l’efficacité de la prise en charge. Je l’ai vécu.

J’aurai besoin de vous pour relever ensemble ce défi, j’aurai besoin de témoignages de la part de malades, de familles, d’amis, du corps médical, relatant les difficultés rencontrées pour vaincre cette maladie. Ceux ci m’aideront à construire les articles les plus pertinents possibles et peut être apporter certaines réponses à mes lecteurs.

Envoyez moi vos commentaires et interrogations via le formulaire de contact.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.