L’ENFANT ANOREXIQUE : comprendre et agir

 

 

L’enfant anorexique : comprendre et agir

C’est un livre précieux pour les parents d’un enfant souffrant d’anorexie que signe le DR Marie France Le Heuzey. Médecin psychiatre, elle coordonne les soins aux enfants anorexiques dans le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital Robert-Debré à Paris. Lors de l’écriture de cet ouvrage, le Dr le Heuzey a déjà 25 ans d’expérience à son actif : au début de son activité, elle voyait tout au plus un enfant anorexique par an, et maintenant, 24 enfants par an dans le même service hospitalier ! sans compter tous ceux qui ne sont pas diagnostiqués !

Cela la place ainsi dans le champ des grands experts. Je m’explique : quelqu’un est un grand expert dans son domaine lorsqu’il a à son actif plus de 50 000 heures d’expérience (pour acquérir cette expérience, il faut en moyenne 17 ans en travaillant 8 heures par jour, cinq jours par semaine). Et cette expérience, elle la partage au sein de cet ouvrage (entre autres) : elle démultiplie ainsi son expertise par le partage et la transmission de connaissances. En ce sens, elle figure parmi mes mentors quant à la compréhension de l’anorexie mentale.

Son ouvrage s’adresse aux familles pour les informer et les aider à accompagner le plus efficacement possible leur enfant. Elle montre la progression de traitements spécifiques et explique diverses stratégies thérapeutiques, adaptées à chaque enfant et à sa famille, en impliquant totalement la famille dans le traitement : les parents ne sont plus écartés et participent au traitement comme co-thérapeutes guidés par les professionnels.

Cliquez ci contre pour découvrir cet ouvrage :

Entrons dans le vif du sujet !

L’anorexie peut toucher les enfants dès l’âge de huit ans ! Au sein d’une société d’opulence, il y a une perte de repères patente dans la population : il n’y a jamais eu autant d’obèses et autant d’anorexiques dans les pays développés.

La presse relaie en permanence des injonctions contradictoires : société consumériste qui pousse à l’achat compulsif et promotion permanente de la perfection avec vente de régimes en tout genre assortis de moult promesses. Comment donner des repères fiables à nos enfants qui baignent aussi dans cette offre commerciale pléthorique ? Comment garder des repères fiables en matière de santé, de nutrition, avec des injonctions partout affichées de rester mince, intelligent, sportif, beau ? Pourquoi pas nous demander d’être Dieu ? Omniscient, omnipotent ! Est-ce  l’image que l’on souhaite donner à nos enfants? On court ainsi vers des désillusions, en quête incessante d’une perfection inatteignable…

1er chapitre : paroles d’enfants, de mères et de pères

Au travers de ce premier chapitre et grâce à divers témoignages, le Dr Le Heuzey donne une place à chacun, une écoute attentive, où chaque membre de la famille (enfant, père mère essentiellement) exprime son ressenti, ses émotions. Ceci est important notamment lors des thérapies familiales dans laquelle la parole s’exprime librement, avec tout son cortège d’émotions : les séances sont arbitrées ou plutôt tempérées, dirigées par une équipe de professionnels (en général plusieurs intervenants) : il s’agit d’être dans le “non jugement” car le jugement sanctionne une ou plusieurs attitudes. Un climat non jugeant permet à la parole de se libérer, aux non dits de s’exprimer, aux membres d’une famille de mieux se comprendre.

Dans un deuxième chapitre,

MF Le Heuzey explique les signes d’appel de l’anorexie mentale, met en lumière la façon de découvrir les restrictions alimentaires. Elle définit divers comportements autour de l’alimentation lors d’anorexie mentale. Elle expose ensuite les comportements annexes en dehors du contexte alimentaire et les grandes constantes rencontrées chez l’individu souffrant d’anorexie mentale : c’est précisément à cause de ces comportements qui semblent rassurants pour les parents (comportements de la phase de déni, d’autres évoquent la “lune de miel”) qu’il y a du retard au diagnostic et que la maladie gagne insidieusement du terrain. Elle dévoile ensuite des critères permettant de différencier l’anorexie mentale de la dépression, quoique cette distinction soit encore très floue voire impossible dans certains cas. Enfin, elle mentionne que les garçons aussi peuvent être concernés et ne doivent pas être négligés : un tiers sont des garçons lors d’anorexie mentale prépubère.

Dans un troisième chapitre,

elle évoque divers cas de figure où les modifications du comportement alimentaire ne correspondent pas à de l’anorexie mentale. A titre d’exemple, elle parle des caprices alimentaires, des petits mangeurs, de la phobie de déglutition, de troubles obsessionnels… Je vous invite à lire son ouvrage si vous souhaitez plus de précisions.

Dans une quatrième partie,

le Dr MF le Heuzey expose les dangers de cette maladie pour les enfants atteints : conséquences sur la plan de la santé, du psychisme, les conséquences dans le temps et dans les relations sociales ; elle met en garde les individus quant à la consultation de sites Pro ana, ces derniers faisant l’apologie de l’anorexie.

En expliquant d’où vient cette maladie, le Dr Le Heuzey alimente le cinquième chapitre de ce livre et pas des moindres.

Pas un facteur unique, mais plusieurs ! elle aborde aussi le poids de notre société actuelle et sa responsabilité dans la genèse des addictions et des troubles du comportement alimentaire. Notre environnement détermine bon nombre de nos comportements et génère stress et culpabilité. Nos enfants sont en quelque sorte les cobayes de la société de consommation et des modes de vie moderne où les femmes travaillent pour s’accomplir et subvenir aux besoins du foyer ; les enfants sont trop souvent livrés à eux-mêmes, en proie aux tentations innombrables (jeux vidéos, publicités alimentaires à la télévision, perfection esthétique dans les publicités de parfums…) d’une part et d’autre part mis devant le fait accompli avec un rôle de parentalisation inapproprié (surveillance des plus jeunes dans la fratrie, autodiscipline pour les devoirs…). Elle évoque aussi le rôle du sport, à mon sens très important dans la genèse du trouble, avec encore le même item : toujours mieux, toujours plus de performance, d’exigences, de compétition acharnée (entre les clubs de telle ou telle ville).

Dans son 6ème et avant dernier chapitre, elle propose diverses solutions de prévention pour éviter de basculer dans cette maladie.

Certes, il n’est pas possible de tout prévenir n’y de renier notre génétique ; mais les objectifs sont de relâcher cette pression sans cesse grandissante sur les jeunes générations. Par ailleurs, l’accent est mis sur le fait d’être et non de paraître ni de posséder des biens matériels. Ralentir notre rythme effréné et prendre le temps représente une autre clé de prévention. Se méfier des idées reçues et se garder de critiques hasardeuses : adopter un esprit critique constructif, positif, tout en relativisant semble primordial.

Pour terminer cet ouvrage, le Dr Le Heuzey met l’accent sur les soins à donner à l’enfant souffrant d’anorexie.

Les soins doivent être pluridisciplinaires, impliquer la famille ; ils ne doivent pas toujours faire appel à une structure hospitalière (à travers quelques données historiques, elle explique pourquoi l’hospitalisation effraie, à juste titre à mon sens : il y a encore énormément de progrès à faire dans le domaine hospitalier, en dehors des centres spécialisés comme Debré ou quelques autres : l’offre de soins est encore extrêmement disparate selon l’endroit où l’on se trouve et un malade n’a pas du tout la même qualité de soins dans les grandes villes et ailleurs) : « l’humanisation des hôpitaux doit concerner aussi les enfants anorexiques », dit elle ! Et je resterai sur cette idée forte, il reste énormément de travail à accomplir dans les établissements hospitaliers hors grandes agglomérations.

 

Si vous avez aimez cet article, merci de cliquer sur “j’aime” et partagez le.

Je vous invite également à laisser dans vos commentaires : votre expérience en tant que parents et les actions mises en place afin d’aider votre enfant.

Vous pouvez feuilletez le livre en cliquant ici.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.