le milieu du mannequinat, la grande manipulation

Victoire Maçon Dauxerre (ex mannequin tombée dans l’anorexie) est l’invitée du journal de la santé avec Marina Carrère  d’Encausse. Victoire présente son livre “Jamais assez maigre, journal d’une top model“.

 

Ses débuts dans le mannequinat ressemblent à conte de fée (5 ans avant la sortie du livre).

Lorsqu’elle est repérée, on lui dit qu’elle est la future Claudia Schiffer (elle mesure 1.78m et pèse 58 kg, son IMC de 18 est déjà en dessous de la norme à 18 ans).

Une fois rendue en agence de mannequinat, les exigences pour prétendre à ce soi disant “rêve presqu’à sa portée” sont annoncées : entrer dans une taille  32 et faire moins de 90 cm de tour de hanches (faisait du 36).

Victoire a perdu 11 kg en 2 mois en  mangeant 3 pommes par jour ; elle ne savait alors malheureusement pas dans quoi elle s’engageait ! Elle venait de rater son concours de sciences Po et une nouvelle opportunité de réussir s’offrait à elle. Tous les désastreux mécanismes de l’anorexie se sont malheureusement enclenchés : d’abord l’ingestion de quantités minimales puis, lorsqu’elle ne perdait plus de poids, la prise de laxatifs puis elle s’est mise à faire des lavements. En voyageant en permanence pendant 6 mois, elle ne voyait pas sa famille et était ainsi dans le déni total de la maladie.

Plusieurs symptômes se sont alors manifestés : elle avait toujours très froid, mal au ventre, sa pilosité s’était accrue, elle présentait des évanouissements (elle a vu une autre mannequin mourir en coulisses d’un arrêt cardiaque). Victoire mentionne “c’est criminel : tout le monde le sait mais personne n’en parle !”  Une autre fille est “tombée dans les pommes” dans un shooting et on lui a amené du poulet! C’est la preuve que l’on sait pertinemment l’état de dénutrition avancée dans lequel sont ces jeunes filles ! Les mannequins n’ont pas plus de considération qu’un objet :  on les appelle d’un claquement de doigts, on les empêche de se couvrir lors des shooting même si elles sont transies de froid.

Victoire évoque des séquelles à vie  : une  relation conflictuelle avec la nourriture ; et au plus mal de sa maladie, une tentative de suicide assortie de 3 mois d’hospitalisation ; elle est à présent sortie d’une  situation de détresse  mais est sujette aux crises d’angoisse, ressent de la culpabilité en mangeant.

Ainsi, elle conclut : “mieux vaut ne jamais tomber dedans , mieux vaut prévenir que guérir car il est très dur de s’en sortir”.

 

Voici un autre lien sur le même thème, qui vous conduit à l’ émission, “trop grosse pour être mannequin” présentée par Sophie Davant et dans laquelle 3 jeunes mannequins témoignent ; également dans cette émission, Nicolas Sahuc diététicien, spécialiste en TCA parle des conséquences graves de la sous alimentation sur l’organisme et Nathalie Garçon , créatrice de mode, dénonce ce diktat de la maigreur dans le milieu de la mode.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.